IntroductionLe Canada a l’intention de réaménager le complexe immobilier appelé l'« îlot 2 » de la Cité parlementaire, situé dans la capitale du Canada, Ottawa, en Ontario.

Le site de l'îlot 2 est un îlot urbain faisant face à l’édifice du Centre et la tour de la Paix, le principal édifice du Parlement du Canada. L'îlot 2 se trouve à l’avant plan de la Colline du Parlement, un ensemble de bâtiments néo-gothiques uniques de renommée mondiale, et constituant une zone limitrophe entre la ville et l’État. Le site est délimité par la rue Metcalfe à l’est, la rue O’Connor à l’ouest, la rue Wellington au nord et la rue Sparks au sud.

La solution de conception architecturale retenue devrait contribuer au réaménagement global de la partie « Sud de Wellington » de la cite parlementaire et contribuer positivement à la réalisation des objectifs établis dans le plan stratégique de la vision et du plan à long terme (VPLT) pour la Cité parlementaire. La VPLT est un cadre de planification évolutif établi depuis 2001 de manière collaborative entre la Direction générale de la science et de l’infrastructure parlementaire de Services publics et Approvisionnement Canada, le Sénat du Canada (Sénat), la Chambre des communes du Canada (Chambre des communes), la Commission de la capitale nationale (CCN), la Ville d'Ottawa.
Le site
Competition site within the city context


Le site de l'îlot 2, d’une superficie d’environ 9 800 m², compte aujourd’hui onze bâtiments. Le Bureau d’examen des édifices fédéraux du patrimoine du Canada a désigné certains édifices « reconnus » ou « classés », selon le document Normes et lignes directrices pour la conservation des lieux patrimoniaux au Canada. L’état actuel de nombreux bâtiments de l'îlot 2 n’est pas approprié en vue de leur emplacement central, bon nombre d’entre eux ayant dépassé ou attaint la fin de leur cycle de vie utile. Cinq des onze immeubles sont sous-utilisés, et la plupart d’entre eux nécessitent des rénovations majeures. Seuls deux bâtiments sont en bon état, ayant fait l’objet de rénovations récentes. On peut qualifier l’ensemble des bâtiments existants comme étant hétéroclite et hétérogène sur le plan architectural.
La tâcheLe but du présent concours est de trouver une solution de conception cohérente qui réaménagera le site pour en faire un complexe de bâtiments efficaces. Les installations nouvelles et rénovées offriront des locaux au Sénat du Canada et à la Chambre des communes, avec une succursale pour la Bibliothèque du Parlement tout en assurant une présence commerciale dans le mail de la rue Sparks, important sur le plan historique. La superficie brute totale approximative à réaménager hors-sol (c’est-à-dire excluant l’espace souterrain) est environ 30 000 m². Le réaménagement consiste à créer un nouveau complexe immobilier intégré qui comprendrait la rénovation et la modernisation appropriées des bâtiments vieillissants et sous-utilisés, optimiserait la capacité d’aménagement du site et créant de nouveaux espaces permettant ainsi de poursuivre la réhabilitation d’autres édifices centraux de la Colline du Parlement. Il importe également que la solution de conception gagnante soit novatrice et créative, et tienne compte du genius loci exceptionnel du site et du lieu. On s’attend à ce que la conception architecturale soit du plus haut calibre et renforce l’image du Canada et de sa capitale sur la scène internationale.
PhotosVeuillez cliquer sur l'une des catégories ci-dessous pour voir diverses images du site et des environs:
Le nouvel espace pour les peuples autochtones
Les édifices situés au 100, rue Wellington et au 119, rue Sparks, deux biens patrimoniaux importants qui divisent le site, représentent un grand défi de conception pour le présent projet. Le 100, rue Wellington, construit en 1932, est l’ancienne ambassade des États-Unis d’Amérique, première ambassade étrangère dans la capitale du Canada. Le 119, rue Sparks, construit en 1922, était la principale succursale de la Banque Canadienne Impériale de Commerce à Ottawa.

Environ un siècle plus tard, en juin 2017, dans le cadre de son engagement à faire progresser la réconciliation avec les peuples autochtones, le gouvernement du Canada a annoncé que le 100, rue Wellington serait τransformé en espace pour les peuples autochtones. Cet engagement influence considérablement la façon de réaménager l'îlot 2.

Bien que l’engagement du gouvernement à l’égard de l’espace des peuples autochtones soit actuellement indépendant de la portée de ce concours, SPAC tente de travailler en collaboration avec les intervenants autochtones à envisager une conception du réaménagement de l'îlot 2.